Chirurgie

Les traitements par la lumière : Laser et Lampe Flash

Les lasers sont utilisés depuis plus de 40 ans dans le domaine médical. Leurs applications cutanées sont bien connues, notamment dans le traitement des angiomes (taches de vin) et des tatouages. Plus récemment, ils ont été utilisés dans le cadre du rajeunissement facial et de l’épilation. Certaines applications utilisant des lasers ablatifs étaient de mise en œuvre difficile.

C’est en cherchant à diminuer ces inconvénients que sont apparus de nouveaux lasers et un concept innovant : la réjuvénation. Ce terme très général englobe des techniques non « invasives » visant à améliorer l’aspect de la peau et des rides sans les inconvénients des lasers ablatifs et des liftings.

La combinaison de tous ces lasers permet un véritable traitement 3D des tissus en corrigeant le teint, la texture mais aussi les affaissements modérés.

Un peu de technique

Un laser est un appareil capable de délivrer une lumière monochromatique (une seule couleur) qui se caractérise sur le plan physique par une seule longueur d’onde (la lumière du jour comporte toutes les longueurs d’onde entre les UV (ultra violet) et les IR (infra rouge).

Chaque grain de lumière (photon) va être absorbé par une cible appelée chromophore et lui transmettre tout ou partie de son énergie. Cette énergie va chauffer le chromophore et le modifier (destruction, stimulation), on parle de « photothermolyse sélective ».

Mais l’action d’un laser n’est pas uniquement fonction de sa longueur d’onde mais aussi de sa puissance (on parle de fluence) et des tissus que la lumière rencontre :

La peau contient de nombreux chromophores qui peuvent absorber plusieurs longueurs d’onde,

La réaction des tissus est variable selon leur nature chimique ou physique, ainsi le temps de refroidissement du tissu irradié (durée pour revenir à sa température initiale) est capital pour un effet sans brûlure, on parle de temps de relaxation, à l’opposé les lasers qui servent à couper doivent émettre un train d’énergie inférieur au temps de relaxation.

Une lampe flash émet une Lumière Intense Pulsée et n’est donc pas à proprement parlé un laser.

Elle émet une lumière non monochromatique au dessus d’une certaine longueur d’onde (LO) minimale calculée en fonction du ou plutôt des chromophores cibles, ainsi par exemple une lampe à 620 nm va émettre une lumière avec des LO supérieures à 620 nm en sachant que la cible (le rouge) va absorber un maximum de photons dont la longueur d’onde se situe autours de 620 nm. Les photons de LO au dessus ne trouveront pas de cibles et« s’éteindront ».

Le principe de la fluence et du temps de relaxation reste valable, ce qui explique que l’on peut travailler à des profondeurs variables.

Le concept des nouveaux traitements par la lumière associe ces différentes sources de lumière pour une optimisation du résultat.

On oppose globalement les techniques dites ablatives aux techniques non ablatives

Les techniques ablatives

Les anciennes techniques utilisaient soit une Lo de 2940 nm (erbium) ou de 10600 nm (co2) dont le chromophore principal est l’eau. Si les résultats de ces lasers étaient impressionnants, leurs inconvénients l’étaient tout autant :

Nécessité d’une anesthésie générale,

Douleurs postopératoires,

Durée de cicatrisation de 10 à 15 jours avec une éviction sociale d’au moins autant,

Un aspect rose de la peau pendant 3 à 6 mois, un risque d’hypo ou d’hyper pigmentation de la peau.

Pour cette raison ont été inventées des techniques fractionnelles qui ne brûlent qu’une partie de la surface cutanée pour permettre à  la peau saine une cicatrisation plus rapide.

J’utilise nouvelle génération de laser ablatif dont la LO (2790 nm) a comme chromophores le rouge et l’eau ce qui permet de vaporiser l’épiderme tout en coagulant les tissus vaporisés.

Deux techniques sont à décrire :

 

Le pearl : permet de vaporiser toute la surface cutanée sur 30 microns tout en   coagulant une couche de 30 à 50 microns laissant ainsi un pansement physiologique.

La séance se fait sous anesthésie locale, les sensations de chaleur durent environ 1 à 2 heure pour s’estomper progressivement, il est impératif de bien hydrater votre peau pendant les 3 à 4 j que va prendre la cicatrisation. Celle-ci se fera par la desquamation progressive du pansement biologique. Un léger œdème est habituel, il régressera dans les mêmes délais.

Globalement une vie sociale peut être reprise après 4 à 8 jours.

Il permet de traiter en 1 temps l’ensemble des tâches d’un visage et les très fines ridules, il affine le grain de peau.

 

Le pearl fractionné : utilise la même longueur d’onde mais rajoute au pearl des puits de pénétrations plus profonds mais uniquement sur un pourcentage de la surface traitée.

Sa mise en œuvre nécessite une anesthésie locale, les suites sont marquées par un piqueté hémorragique en plus des effets du pearl avec un œdème plus conséquent et une éviction sociale de 7 jours.

Il permet de traiter en plus du pearl les ridules et rides.

Les techniques non ablatives

Les lampes:

 

Leurs domaines de prédilection sont :

Les tâches brunes,

Les varicosités et les angiomes,

Probablement les ridules mais aussi les cicatrices.

Toutes les parties du corps peuvent bénéficier de ce type de traitement et ce, quelque soit le phototype du patient (couleur de la peau) :

Visage : nettoyages des taches rouges et brunes, éclaircissement du teint, resserrement des pores, atténuation des ridules, diminution des acnés rosacés et des érythèmes pudiques,

Cou : tâches brunes et rouges (dermite au parfum -poïkilodermie de Civate),

Mains : tache brune,

Cicatrices : blanchiment

Membres inférieurs : varicosités.

Plusieurs séances sont nécessaires.

 

Le Génésis Excel V :

 

son chromophore est le rouge et les micro vaisseaux sont ses cibles privilégiées.

Il va entraîner un réchauffement doux du derme superficiel et provoquer la production de collagène.

Il permet de repulper la peau, de resserrer les pores et de blanchir les peaux rouges.

Ses effets sont immédiats et décalés dans le temps par la régénération du collagène.

Il a également une action sur les fines ridules.

De 3 à 5 séances sont nécessaires.

 

Le Titan :

 

sa lumière infra rouge va chauffer le derme profond  et entraîner une rétraction des tissus.

Il permet des remises en tension de tissus affaissés au niveau du visage, du ventre, des bras et des cuisses.

En principe plusieurs séances sont nécessaires.

Ces lasers non ablatifs ont en commun de n’entraîner aucune lésion cutanée visible ou alors minime (œdème, rougeur pendant quelques jours) juste après le traitement.

Les inconvénients sont minimes et inconstants :

  • 10% des patients ne répondent pas au traitement, sans explication logique.
  • petites croutes, œdème et érythème notamment chez les patients à peau matte, pour lesquels il faut diminuer la puissance en augmentant le nombre de séances,
  • les tâches brunes si elles ont été traitées foncent pendant quelques jours puis desquament,
  • necessité de plusieurs séances, il en faut entre 3 à 6 selon le résultat espéré, le type de peau et le type de lésions à traiter. En fait, le traitement est adapté aux résultats des séances précédentes, certaines lésions et certains patients répondant plus vite au traitement.

Vous aurez compris que ces outils permettent de travailler la peau en trois dimensions et qu’il peut être nécessaire de combiner les techniques pour avoir un résultat maximal.

Comme tout traitement cutané, un entretien s’impose puisque la peau continue à vivre et à se recharger en pigment avec le temps.

 

DEROULEMENT D’UNE SEANCE POUR DES TECHNIQUES NON ABLATIVES.

 

L’absence d’anesthésie permet de réaliser ce traitement au cabinet médical. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun et vous pouvez venir maquillée.

La séance débute par un nettoyage du visage. Elle se poursuit par l’application d’un gel permettant de refroidir la peau (le Génésis ne demande aucun gel).

La tête de laser sera appliquée et le tir effectué. Une sensation de fourmillement ou d’élastique qui claque sur la peau peut être ressentie, elle disparaît immédiatement.

De 5 à 100 tirs seront effectués selon la surface à traiter pour une durée totale de 10 à 30 minutes.

La première séance se fera avec les constantes minimales (donc les moins agressives) pour le type de peau, les suivantes seront adaptées aux résultats des séances précédentes.

Dans les jours qui suivent faut :

hydrater votre peau

ne pas faire de séance d’U.V.

ne s’exposer au soleil qu’avec un écran total de bonne qualité et ré appliquer régulièrement.

Le coût de ces traitements est fonction du nombre de laser appliqué pendant la même séance, des surfaces traitées et nous allons essayer de vous donner quelques exemples.

Les prix

Les prix indiqués n’incluent pas la TVA de 20%.

Forfaits visage

TITAN
GENESIS
LIMELIGHT
ForfaitForfait
1 Tête5 séances
400 €
3 séances
300 €
2 Têtes5 séances
900 €
3 séances
600 €
3 Têtes5 séances
1050 €
3 séances
700 €
PEARL fractionné
+ PEARL
Localisation1 séance
Visage1000,00 €

Aucun chirurgien ne pourra vous garantir une intervention sans complication, tout acte de la vie comporte des avatars. Vous diminuez néanmoins ces risques en faisant appel à un Chirurgien Plasticien
Pour plus de renseignement il vous est toujours possible de me revoir